Un supercondensateur à faire soi même ( DIY - Do It Yourself ) !

supercondensateur tic tac

Supercondensateur Tic-Tac
Un supercondensateur à faire soi même !

Au vu de l'engouement pour les supercondensateurs qui ont le potentiel pour remplacer un jour piles et batteries, de plus en plus de gens font des expériences avec ce fabuleux moyen de stockage d'énergie. Ainsi, certains se mettent à créer eux-même des supercondensateurs. Certes, ces supercondensateurs DIY ne sont pas très optimisés, mais ça fait toujours plaisir de réaliser des choses par soi-même.

Et qui sait ? Peut-être qu'un passionné trouvera un moyen d'améliorer les supercondensateurs. Le graphène a bien été découvert à partir d'un simple crayon papier et un bout de scotch. Une fabuleuse découverte qui a été récompensée par un prix Nobel de physique 2010. D'autres parts, des chercheurs arrivent bien à créer des supercondensateurs en graphène à partir d'un simple graveur de DVD.

Voici donc une vidéo très ludique où l'on découvre comment créer soi même un supercondensateur au charbon actif :

La version originale estonienne de cette vidéo a remporté un concours de vidéos scientifiques

Pour réaliser ce supercondensateur, du charbon actif provenant d'un filtre de purificateur d'eau est fixé sur une maille de fer avec de la colle époxy et du fil de fer provenant d'un tampon à récurer. L'électrolyte est un simple liquide de nettoyage de canalisation sanitaire - 10% NaOH (5 M KOH donne une meilleur longévité et une meilleur puissance, mais ne se trouve pas facilement dans le commerce). Pour éviter les court-circuits, une membrane en toile de store (polypropylène) est placée entre les électrodes.

Les électrodes et la membrane sont ensuite insérées dans une boite de Tic-Tac. Le couvercle en plastique est soudé avec un fer à soudé (la boîte doit être waterproof - le vérifier en plongeant la boîte dans une bassine d'eau). Par la suite, un petit trou est fait dans le couvercle pour y injecter l'électrolyte à l'aide d'une seringue. Le trou est ensuite fermé par soudure et le couvercle entier est recouvert par une colle époxy à fixation rapide.

NB : L'Hydroxide est un liquide corrosif, il faut donc le manipuler avec prudence et conserver le supercondensateur dans un récipient fermé et surtout pas le trimbaler dans votre poche.

Le résultat de l'expérience est un supercondensateur fonctionnant avec une tension de 1 à 1,2 V, une capacité de 400 à 800 Farads et un courant de court-circuit de 6 A. Le chargement total se fait en 0,5 à 2 heures, la décharge en 10 à 30 minutes (la première charge dure toute une journée à cause de la réduction de l'oxygène).

ingrédients supercondensateur

Récapitulatif des ingrédients :

  • Charbon actif provenant du filtre d'un purificateur d'eau
  • Colle époxy
  • Maille de fer
  • Fil de fer de tampon à récurer
  • Liquide de nettoyage d'égouts (10% NaOH)
  • Toile de store en polypropylène
  • Boîte de Tic-Tac

Les outils :

  • Ciseaux coupe tout
  • Pince coupante
  • Mixeur à café
  • Tamis
  • Presse
  • Voltmètre
  • Fer à souder
  • Seringue

Ce supercondensateur peut être utilisé pour alimenter un réveil, une radio ou des moteurs électriques. Pour obtenir une tension plus élevée, plusieurs supercondensateurs peuvent être branchés en série.

Source : www.chemicum.com

Cet article est libre de reproduction en tout ou en partie à condition de mettre un lien vers celui-ci ou vers la page d'accueil du site : www.supercondensateur.com
Mots clés : DIY, bricolage
Article publié le dans la catégorie DIY / bricolage

8 commentaires

Guillaume 12 mai 2014 à 15:22

Bonjour, je voudrais savoir si les électrodes sont mis en série 2 par 2 ou en parallèle!
Merci! :)

Guillaume G 08 janvier 2015 à 20:07

c'est 400 à 800 farad ou 400 à 800 microfarad
car ça nous donne une puissance de 576 joules
ce qui est énorme

Rovan 27 janvier 2015 à 18:57

Il me semble que l'électrolyte met en communication les 2 armatures...Je crains que l'on soit en présence d'une simple pile alcaline et non d'un condensateur...

Tom 18 novembre 2015 à 15:26

@ Rovan : c'est justement ce que j'essaie de déterminer ? L'électrolyte étant aqueuse, il ne faut charger à + de 1,25 V pour éviter l'électrolyse. Mais contenant du fer le couple Fe3+/Fe2+ et Fe2+/Fe fournit une différence de potentiel U=1,21 V, donc ça pourrait être un effet de pile alcaline ... puisqu'il parle de réduction du dioxygène à la 1ere charge qui doit durer 12 heure ?
Cependant le comportement et l'autodécharge se passe comme décrit pour un supercondo. Je continue, si j'arrive à calculer une capacité véritablement de la centaine de F avec la courbe caractéristique de décharge, je pense que ça validerait ce concept de DIY, et plus particulièrement rendrait le principe des supercapa au rang de DIY, accessible à l'amateur éclairé.

William 17 décembre 2015 à 07:53

Salut, je voulais savoir si ducoup vous avez résolu le mystère pour savoir s'il s'agit vraiment d'un supercondensateur ou d'une simple pile.
Merci !

supercondensateur 17 décembre 2015 à 12:00

@William :

Bonjour William,

Oui, il s'agit bien d'un supercondensateur. Le site chemicum.com est très sérieux et ce n'est pas pour rien que les auteurs ont remporté un concours de vidéos scientifiques.

Et oui, ce n'est pas un condensateur. Car techniquement un supercondensateur est conçu différemment des condensateurs classiques. Un supercondensateur n'est pas juste un "super" condensateur. Voir notre grand dossier sur les supercondensateurs :
http://www.supercondensateur.com/dossier-supercondensateurs

Tom 27 décembre 2015 à 15:04

Bonjour, j'obtiens bien une courbe, qui ressemble à celle d'un supercondo (Courbe sur votre site, d'ailleurs : décroissance exponentielle).
Je n'ai donc pas de tension (une fois le SC construit, donc c'est pas comme une pile). Le seul Pb c'est qu'en déchargeant le SC dans une résistance (5,2 ohm comme dans la vidéo), je trouve 8000 F, voir même 10 kF (et j'ai pris la limite basse ...), est-ce une erreur de ma part (pourtant j'ai fait et refait les mesures) ? Ou bien la vidéo sous-estime la capa ? C'est d'autant plus bizarre qu'il me faut + d'une heure pour le décharger (30 mins dans la vidéo) et la fourchette annoncée est située de 400 à 800 F ?
Évidemment je n'ai même pas testé avec de la potasse (qui serait mieux que la soude) ?

Et l'autre gros Pb, c'est l'étanchéité. Voilà pour le moment.

@+

lamamri aissa 23 mars 2016 à 22:57

Pour moi deux rubans de plomb plus fin que possible plus long que possible, séparé par deux rubans de tissu et enroulés dans un boitier en plastique imprégné par une solution concentrée de chlorure de zinc (1.3v) fonctionne très bien... (professionnel !)

Écrire un commentaire



Quelle est la quatrième lettre du mot natdu ? :