Supercondensateur pour booster les voitures de course et récupérer l'énergie du freinage

Toyota TS030 hydride avec supercondensateurs

Toyota TS030 hydride avec supercondensateurs

Les supercondensateurs agissent comme des batteries ultra rapides grâce à leur haute puissance d'énergie.

Un supercondensateur peut en effet se charger très rapidement et ainsi récupérer efficacement l'énergie cinétique lors du freinage. De même, le supercondensateur peut se décharger très rapidement pour apporter une grande puissance d'énergie en un court laps de temps. Il peut alors alimenter un moteur électrique pour booster une voiture de course lors des sorties de virage ou pour augmenter sa vitesse de pointe.

Les 24 heures du Mans 2012 sont une bonne occasion de voir les supercondensateurs à l'oeuvre car Toyota a choisi ce système pour équiper sa toute nouvelle Toyota TS030 hybride. Les deux voitures Toyota hybride devront notamment se mesurer à Audi qui est ultra favori avec ses quatre voitures dont deux versions hybrides et deux versions 100% diesel.

Les Audi hybrides utilisent la technologie du volant d'inertie. L'énergie du freinage est récupérée en actionnant un arbre de transmission chargé de faire tourner un disque lourd. L’énergie est ainsi conservée sous forme mécanique grâce à la rotation du disque. Lorsque la voiture accélère, l'énergie mécanique du disque tournant est transformé en électricité grâce à un générateur. L'électricité alimente alors le moteur électrique qui produit une accélération de la voiture.

Voici une interview vidéo où les pilotes parlent des Toyota TS030 et des Audi hybrides :



Dans la ligne des stands, la Toyota TS030 démarre uniquement avec son moteur électrique. Voici une courte vidéo où l'on entend le démarrage électrique suivi ensuite par le déclenchement du moteur thermique :



La journée de test du 3 juin a donné un aperçu des forces en présence. Sans surprise, c'est une Audi qui arrive en tête. Les cinq premiers du classement sont :

  • Alan McNish sur la R18 e-tron hybride N°2 (3 minutes 25 et 927 millièmes)
  • Marcel Fässler sur la R18 e-Tron hybride N°1 (3 minutes 26 et 468 millièmes)
  • Loïc Duval sur la R18 Ultra (3 minutes 26 et 561 millièmes)
  • Alex Wurz sur la Toyota TS030 N°1 (3 minutes 27 et 838 millièmes)
  • Anthony Davidson sur la Toyota TS030 N°2 (3 minutes 29)

Pour leur baptême officiel, les Toyota ont réussi à faire grande impression. Les Toyota se sont montrées plus rapides que les Audi dans les longues lignes droites et elles ont avalé les virages les plus difficiles avec aisance. Les coups de boost apportés par les supercondensateurs y sont certainement pour quelque chose...

Dans cette journée de test, les pilotes ne montrent pas forcément toutes les capacités des voitures, mais il faudra compter sur les nouvelles Toyota équipées de supercondensateurs et d'un moteur V8 essence hybride.

Les 24 heures du Mans auront lieu le 16 et 17 juin et le grand favori reste Audi qui présente des voitures déjà rodées et expérimentées. Nous pourrons néanmoins vérifier la fiabilité des jeunes Toyota, qui ne pourront que s'améliorer avec l'expérience de cette course mythique. Tout le potentiel des nouvelles Toyota hybrides ne sera connu qu'au bout d'un certain nombre de courses...

Rappelons que les supercondensateurs sont déjà utilisés dans des voitures de ville pour récupérer l'énergie du freinage et ainsi augmenter l'autonomie du véhicule.


Mise à jour du 17/06/2012 : après une âpre bagarre en tête de course avec les Audi, les deux Toyota ont abandonné la course suite à des collisions avec d'autres voitures.

Aux alentours de 20 heures, la Toyota hybride conduite par Davidson était en troisième position dans la course lorsqu'elle a subit un grave accident suite à une collision avec la Ferrari n°81.

La Ferrari pilotée par Perazzini n'a visiblement pas vu la puissante Toyota débouler dans un virage pour la dépasser et s'est rabattue sur elle, faisant décoller la Toyota qui a fait un vol plané et un tonneau avant de percuter un mur de pneus.

Rapidement, le PC médical a informé que l'état de santé des deux pilotes était rassurant. L'accident en vidéo :



Peu après la reprise de la course vers 21 heures, la deuxième Toyota était en lutte pour la première place derrière l'Audi R18 e-tron. Pressé de rattraper l'Audi et pris dans le trafic, Kazuki Nakajima a percuté la Delta Wing à moteur Nissan qui a atterri dans le mur. Le moteur endommagé, la Toyota a été contrainte à l'abandon à 01h37 dimanche matin.

Mise à jour du 23/09/2012 :
Il n'aura finalement fallu que 3 courses à Toyota pour obtenir une victoire face à Audi. Cf article : Victoire de la Toyota hybride à supercondensateur à Sao Paulo.

Écrire un commentaire



Quelle est la première lettre du mot jjbqf ? :