Victoire de la Toyota hybride à supercondensateur à Sao Paulo

Toyota hybride supercondensateur

Toyota hybride à supercondensateur

Après une lutte acharnée avec Audi aux 24 heures du Mans et aux 6 Heures de Silverstone, Toyota Racing a réussi l'exploit de remporter les 6 heures de Sao Paulo avec sa Toyota hybride à supercondensateur.

Après plus de 10 ans d'absence sur les circuits d'endurance, il n'aura donc fallu que 3 courses à Toyota pour obtenir une victoire face aux Audi qui devaient pourtant reigner en maîtres incontestés depuis le retrait de Peugeot des courses d'endurance.

La Toyota hybride TS030 utilise un système de supercondensateur pour stocker l'énergie récupérée lors des phases de freinage. Sur la piste de Sao Paulo, cinq zones de freinage sont ainsi désignées pour permettre le freinage régénératif. L'énergie captée peut ensuite être utilisée pour donner un coup de boost significatif en ligne droite ou en sortie de virage.

La Toyota hybride est équipée d'un moteur V8 essence 3,4 litres et d'un supercondensateur Nisshinbo 500 kJ qui a été optimisé au niveau poids et puissance d'énergie.

La Toyota TS030 numéro 7 conduite par Alex Wurz et Nicolas Lapierre a mené quasiment toute la course notamment grâce aux performances offertes par le supercondensateur et grâce à une bonne gestion des pneumatiques Michelin. Après avoir obtenu la pole position, la japonaise n'a cessé de creuser l'écart avec les Audi et a seulement laissé la première place pendant un court instant lors d'un arrêt aux stands. A mi-course, la Toyota comptait 50 secondes d’avance sur l’Audi N°1 et un tour sur la N°2.

Alex Wurz : "Je suis fier d'être un pilote TOYOTA. TOYOTA a développé une technologie hybride incroyable et je pense que nous avons montré aujourd'hui les capacités exceptionnelles de notre système hybride Toyota - la course a été tout simplement remarquable. J'aime Interlagos, un circuit qui est vraiment spécial pour moi, donc c'est un sentiment génial de gagner ici avec Toyota Racing, pour ce qui est seulement notre troisième course."

Hisatake Murata, Responsable du Projet Hybride : "Le projet de développer un système hybride pour la compétition remonte à 2006. A cette époque, cela semblait une tâche quasiment impossible à réaliser. Mais grâce au dévouement de mes collègues de Motor Sport Division, du département hybride de Toyota Motor Corporation, de Toyota Motorsport GmbH et d’Oreca, nous avons oeuvré pour que ce rêve devienne réalité. Aujourd’hui, le système a fonctionné parfaitement et il est évident que le boost de 300 chevaux a fait une réelle différence au niveau des chronos. Le freinage hydraulique et la récupération de l’énergie ont fonctionné en parfaite harmonie : je suis par conséquent très fier de ce que nous avons accompli. Gagner face à une opposition aussi coriace et expérimentée qu’Audi, avec une telle technologie de pointe, est un bel honneur pour tous ceux qui ont été impliqués."

Au vu de l'amélioration continue des performances des supercondensateurs ces dernières années, cette technologie devrait rapidement prendre un avantage définitif face à la technologie du volant d'inertie utilisée par Audi.

Pour s'en convaincre, il suffit de rappeler l'annonce en juin 2012 du lancement commercial des supercondensateurs SkelCap Series de Skeleton Technologies. Des supercondensateurs 5 fois plus puissants et 2,5 fois plus denses énergétiquement que les meilleurs supercondensateurs commercialisés jusqu'ici.

En laboratoire, les supercondensateurs s'annoncent encore plus prometteurs avec des performances décuplées atteintes en utilisant différents matériaux comme le graphène, les nanotubes de carbone, les oxydes métallique ou encore l'hydrogel...

Écrire un commentaire



Quelle est la troisième lettre du mot danmqh ? :